Angelika Jayawardena

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark
Angelika Jayawardena


Angelika Jayawardena est titulaire du CAP'M


Sommaire

Parcours professionnel

Principales expériences :


Octobre 2012 : Fondatrice AXE VALOREM

2009 – 2012 : Manager conduite du changement chez Alti SA

2008 – 2009 : Consultante Sénior chez LOGICA

2006 – 2008 : Consultante Senior – Manager chez ALTRAN

1998 – 2004 : Consultante : DA Consulting Group

Formation

CNAM en Développement des Systèmes d'Organisation : DESS, Paris

INALCO : DREA, Paris

Université de Paris I, Panthéon Sorbonne : Maîtrise en Administration Économique et Sociale - spécialité : Gestion des Ressources Humaines dans le secteur public, Paris

Institut de Management de l'Ecole Supérieure de Gestion : Stage de formation de Responsable des Ressources Humaines, Paris

Dialogue Coach : Pratique du coaching professionnel, Paris

Article(s) publié(s) sur WikiMediation

Coaching et médiation, entre passion et raison : des pratiques complémentaires ? (Première partie)

Comme dans le coaching, la médiation est un instant de la vie d’une personne.

Les deux pratiques sont orientées vers la solution dans une situation « non suffisamment satisfaisante », et la construction d’un projet, d’un futur possible, donc d’une situation « plus satisfaisante ».

Dans un cas, la personne est confrontée à elle-même et par le questionnement du coach : elle va chercher dans ses propres ressources à faire émerger des solutions pour des changements désirables et désirés. Il s’agit donc d’une démarche individuelle centrée sur la personne.

Il y a, dans le changement désiré, comme une passion à aller vers une forme de « mission », ce pour quoi la personne est faite, ici et pour le futur, et comment elle va répondre à ses aspirations profondes.

Dans le processus de médiation, les personnes vont être confrontées aux désirs respectifs de l’une et de l’autre des parties : deux individualités qui vont faire un pas vers « l’autre ». Chacune va non seulement prendre conscience de son besoin personnel profond mais aussi, du besoin de cette « autre individualité», ce que l’on appelle l’altérité (la reconnaissance de l’autre dans sa différence).

La place de la reconnaissance est centrale dans ce processus et la posture du médiateur permettra l’émergence d’une solution où chaque partie va finir par lâcher prise. En lâchant prise, les parties vont lâcher une parcelle de « désir d’avenir », pour permettre de se projeter vers un autre futur possible, donc potentiellement un nouveau « désir d’avenir ».

C’est à ce stade que le coaching devient complémentaire de la médiation. Il peut prendre le relais pour permettre aux personnes de redéfinir leur futur avec des cartes redistribuées.

C'est-à-dire de reprendre une relation avec un éclairage différent, nettoyée de toute émotion délétère, ou encore d’aménager de façon consensuelle la relation pour qu'elle soit pérenne et écologique ou même de rompre la relation et redéfinir un nouveau futur désirable, séparément.

Dans le processus de médiation, à l’inverse du coaching, les personnes ne vont pas aller vers leur désir profond, mais vers une solution, la plus satisfaisante, ou la moins insatisfaisante possible. En ce sens, la médiation met de la rationalité dans les rapports humains là où le coaching fait émerger la passion au sens de l’inclination, le penchant, l’envie.

Le coach, comme le médiateur offrent la possibilité aux personnes d’être libres et de créer leurs propres réalités : libérées de leurs conflits avec un « autre » dans le cas de la médiation et libérées de leurs blocages ou freins à se réaliser dans le cas du coaching.

Le médiateur et le coach, aident à l’expression des personnes, à l’affirmation de soi et à la structuration de la pensée, déformée par les conflits interpersonnels ou des conflits intérieurs, qui se sont inscrits dans le temps.

Contact

ViaMediation

Contacter le Réseau de médiation professionnelle : 05 57 88 27 79

Outils personnels
Translate