Autrui

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark

« L’enfer, c’est les autres », disait Sartre dans Huis Clos.

Autrui pourrait être l’autre moi (l’alter ego) sans lequel on ne peut se connaître. Autrui me ressemble mais est différent de moi. Chez Sartre, l’être pour autrui se définit par rapport aux autres car la conscience de soi présuppose la connaissance d’autrui.

«…si les rapports avec autrui sont tordus, viciés, alors l'autre ne peut être que l'enfer. Pourquoi ? Parce que les autres sont, au fond, ce qu'il y a de plus important en nous-mêmes, pour notre propre connaissance de nous-mêmes. » disait Sartre en explication à cette affirmation.

Quand Sartre parle d’enfer, Aristote parle de plaisir : « La connaissance de soi est un plaisir qui n'est pas possible sans la présence de quelqu'un d'autre qui soit notre ami ; l'homme qui se suffit à soi-même aurait donc besoin d'amitié pour apprendre à se connaître soi-même. » La Grande Morale, Livre II, Chap. XV

Voir aussi

Outils personnels
Translate