Centre de Médiation du Barreau de Montpellier

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark
Version du 3 octobre 2015 à 23:53 par Jean-Louis Lascoux (discuter | contributions)

Créé en avril 2000, le Centre de Médiation du Barreau de Montpellier (CMBM) a développé progressivement ses activités, notamment depuis 2013. Il regroupe une vingtaine d’avocat ayant bénéficié d’une formation à la médiation.

Le CMBM revendiquant son expertise dans le domaine du droit en faisant systématiquement intervenir des juristes. Le Centre définit la médiation comme une démarche visant à la recherche de la paix sociale et à la régulation des conflits. Le CMBM se situe donc résolument dans le courant juridique de la médiation.

Ainsi sous l’impulsion du CMBM et celle du Premier Président de la cour d’appel de Montpellier, une politique volontariste a ainsi été engagée au sein du tribunal de grande instance de Montpellier pour développer la médiation civile. L’objectif fixé est de répondre à un besoin de diversification des modes d’intervention du juge, dans le cadre d’une justice apaisée, moins onéreuse et plus rapide. En proposant aux parties de recourir à la médiation, le juge et l’avocat offrent aux parties la possibilité de se rencontrer dans un cadre sécurisé, de s’écouter et de rechercher ensemble une solution au conflit qui les oppose. Le processus de médiation a pour effet de responsabiliser les justiciables et de les rendre acteurs de leur procès. La solution judiciaire ainsi trouvée est ainsi mieux adaptée à la situation des parties et mieux acceptée par elles.

Les médiateurs du Centre de Médiation de Montpellier garantissent le respect des règles professionnelles et la probité au travers d’un code d’éthique professionnelle. Ce code garantit notamment l’indépendance par l’absence de lien avec une des parties (sauf accord de celle-ci) ; la disponibilité en s’engageant sur un démarrage rapide de la médiation par une première réunion ; la confidentialité durant et après la la médiation ; le désinteressement (pas d’intérêt au dela du paiement des honoraires) ; le respect des lois (une proposition ne respectant pas le respect d’un tiers provoque immédiatement l’arrêt de la médiation) ; la prudence en encourageant les parties à se faire assister de conseils qu'il fait participer au processus de médiation selon les modalités que le médiateur estime les plus efficaces. Aux termes de ce code la co-médiation est privilégiée en faisant intervenir en sus mais sans frais supplémentaire (hypothèse d’une intervention bénévole ou d’une réduction des honoraires propres du médiateur) un juriste, un technicien ou un psychologue selon les cas.

Le Centre de Médiation du Barreau de Montpellier propose également des interventions en médiation familiale.

Le Centre propose enfin des interventions de « médiation professionnelle » sans pour autant viser à une affiliation auprès de la Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation. Ces interventions couvrent aussi bien la médiation inter-entreprises que la médiation intra-entreprise. A ce titre le Centre est reconnu par à le Centre de médiation près la Chambre de commerce et d’industrie de Montpellier créé en 2014.

Outils personnels
Translate