Comme une image

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark
Version du 22 novembre 2010 à 23:34 par Véronique Ménard (discuter | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Film réalisé en 2004 - Avec Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri, Marilou Berry, Laurent Grévill. Une analyse proposée par Marie-Catherine Adeline

« C’est l’histoire d’êtres humains qui savent très bien ce qu’ils feraient s’ils étaient à la place des autres, mais qui ne se débrouillent pas très bien à la leur, qui la cherchent, tout simplement…».

Sommaire

Le point de vue du médiateur

Comme il est facile pour l’être humain d’être maladroit dans ses relations avec les autres et dans sa relation à lui-même! Les apparences sont parfois trompeuses et l’extérieur n’est pas forcément le reflet de l’intérieur. Les personnages du film le montrent. Le cynique-coléreux est malheureux en son fort intérieur. Le discret, ami fidèle, se fait manipuler. L’écorchée vive s’exprime en aboyant, mais quand elle chante, elle est tellement sensible… Les obstacles à la communication sautent aux oreilles et aux yeux du médiateur. Les dialogues mettent en valeur les prêts d’intention, interprétations et jugements qui sont légion. Les expressions de visages et les postures corporelles en disent long sur les personnages incarnés. Les messages sont transmis et reçus et cela s’entend, cela se voit! Ces individus sont en inter-action, reliés par une histoire commune, prisonniers de leurs comportements, valeurs et conflits intérieurs.


Les personnages

Le cynique, tantôt coléreux, tantôt « chien battu »: Etienne, écrivain et éditeur célèbre. Il est le père d’une adolescente qu’il a eu avec sa première épouse. Il semble ignorer - nier - le besoin de reconnaissance de sa fille. Remarié, il est également le père d’une fillette de cinq ans. Maître dans la pratique de l’autodérision et du fatalisme fonctionnel, il finit par user son entourage. Pourtant, quand il est seul et confronté à lui-même, il est malheureux et pleure quand sa femme le quitte. Devant les autres, il est en représentation. Il joue, à son détriment, de ce caractère qu’il s’est forgé et dont il a conscience. Malgré cela, il ne fait rien pour changer.

L’adolescente révoltée: Lolita, fille d’Etienne. Artiste dans l’âme, elle prend des cours de chant classique après avoir pris des cours de théâtre. Elle espère pouvoir chanter devant son père dont elle guette le moindre signe de reconnaissance. Ecorchée vive, elle est sensible et complexée par son physique (surpoids). Souvent agressive dans ses propos et ses comportements, elle attire l’attention des autres et les éloignent d’elle en même temps. Suivant le modèle SIC, elle serait plutôt «Spécialiste-révélateur» car si elle est épanouie dans son élément (la musique), elle apparaît comme excessive et d’une spontanéité déstabilisante.

La discrète: Karine, épouse d’Etienne. Très belle femme, elle est amoureuse de son mari. Elle est obsédée par sa ligne et le régime alimentaire de sa fillette. Elle souffre des répliques cinglantes de son mari et de ce comportement égocentré. Elle finit par le quitter.

Le timide : Vincent, l’ami fidèle d’Etienne. Il est le souffre douleur de l’écrivain et ne se rebelle pas.

Le jeune homme complexé: Rachid-Sébastien, le petit ami de Lolita. Sombre et sensible, il est complexé par ses origines. Il refuse de se faire aider par Etienne qui lui propose un travail. Amoureux de Lolita, il la soutient et la houspille quand elle est trop excessive. Il est agacé par l’inconstance de caractère de Lolita et l’amour obsédant qu’elle a pour son père.

La fonceuse « sûre d’elle »: Sylvia, professeur de chant de Lolita, admiratrice d’Etienne. Elle est la plus lucide de tous sur ce qui se passe. Elle change radicalement de comportement auprès de Lolita quand elle s’aperçoit que celle-ci est la fille du célèbre écrivain, et lui porte alors attention. Elle se rend compte un peu plus tard de son comportement et semble s’en vouloir. Faisant plus ample connaissance avec Etienne, elle finit par comprendre le jeu intellectuel de celui-ci et s’écarte de lui: tout ce qui brille n’est pas d’or.

L’anxieux: Pierre le compagnon de Sylvia. Il est écrivain également. Malgré le succès de son livre, il ne croit pas en lui. Il est aveuglé par Etienne qui lui propose de travailler avec lui.


Exemples de répliques (épiques et PIC…)

Etienne

à son ami Vincent «…Non, je ne vais pas retourner à Paris chercher le vin. Tant pis, on boira le vin du coin qui rend aveugle » (autodérision, fatalisme fonctionnel)

au petit ami de sa fille qui parait effondré: «Il y a du cyanure dans la pharmacie si vous voulez» (interprétation)

à un journaliste qui critique son livre: «Ah, çà y est,tu sais lire» (jugement)

à sa femme qui lui reproche de se moquer d’elle: «Je plaisante» (fatalisme fonctionnel, interprétation)

à son ami en parlant de sa fille: «Elle en veut à la terre entière, c’est une colère sur deux pieds»(interprétation- confusion identitaire)

à Pierre qui n’aime pas manger du lapin: «Je ne comprends pas les gens qui ont des dégoûts» (jugement)

à sa fille, en parlant de sa femme qui l'a quitté : «Elle dit que je crie, que ma tête lui fait peur, mais je n'y peux rien, c'est ma tête» (fatalisme fonctionnel)

Karine

A son mari: «Tu te moques de moi et tu ne t’en rends pas compte» (prêt d’intention, interprétation) A table, à l’attention de son mari, sans finir sa phrase, quand sa fillette demande de manger à nouveau: «Les problèmes de poids commencent comme çà…» (sous-entendu, interprétation)

Sylvia

à Pierre, son compagnon: «Je ne vois pas pourquoi je reconnaîtrais des fautes que je n’ai pas commises» (dynamique contraignante, prêt d’intention)

Lolita

A Karine: essayant des vêtements dans un magasin à la demande de celle-ci «Je ne vais pas rentrer dedans. De toutes façons, je ne sais même pas si je vais pouvoir entrer dans la cabine d’essayage» (auto –dérision, jugement)

A son petit ami: «si tu veux partir, pars» (exclusion)


En conclusion

Ces personnes et leur comportements peuvent déranger, irriter le spectateur. Par contre, pour un médiateur, elles sont extraordinaires car elles permettent quasiment à chaque échange de repérer ces délicieuses friandises....(cf risques d'obstacle à la réussite d'une médiation)

Lien externe

pour voir la bande annonce

Outils personnels
Translate