De l'autre côté du lit

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark

« De l’autre côté du lit » d’Alix Girord de l’Ain, collection Comédie des éditions « J’ai lu », proposé par Donatienne Vandeuren.


La présente fiche se fonde sur l’ouvrage d’Alix Girord de l’Ain publié dans la collection Comédie des éditions « J’ai lu ». Le livre a fait depuis lors l’objet d’une adaptation cinématographique que je n’ai cependant pas vue, réalisé par Pascale Pouzadoux, avec Sophie Marceau, Dany Boon, Roland Giraud...

L'intrigue

L’intrigue romanesque est substantiellement la suivante :

Les protagonistes sont un couple de trentenaires, deux enfants et une maison transformée en chantier suite à des travaux d’agrandissement. Chacun trouve sa vie insatisfaisante au regard de celle qu’il pense être vécue par l’autre.

Les personnages se saisissent de la présence d’un huissier, venu constater à leur demande l’état d’abandon de leur chantier, pour qu’il soit le témoin de la décision qu’ils viennent de prendre et qui consistera à échanger leurs vies respectives pour quelques mois.

Le regard du médiateur

En apparence donc, ils s’engagent volontairement dans un processus dont ils fixent les règles mais leur motivation s’avère antagoniste. Il va en effet vite apparaître qu’ils souhaitent aussi - voire surtout - que l’autre prenne conscience des difficultés de leur vie, chaque personnage pensant sortir de l’aventure avec le titre officiel du « plus à plaindre ».

Paradoxalement, la situation va devenir peu à peu explosive dans la mesure où chacun va, sans le reconnaître, s’épanouir dans la nouvelle vie qu’il a empruntée à l’autre, engendrant rapidement ombrage et rancœur.

Alors qu’il devait initialement se cantonner à un rôle de témoin, ce sera finalement le « coach » qui devait encadrer cet étonnant projet de révolution relationnelle qui va sortir la situation de son impasse. Il va en effet peu à peu s’imposer comme médiateur, certes neutre mais résolument actif, contraignant les parties à évoluer en les bousculant et les mettant face à leur responsabilité et aux conséquences de leurs choix.

Ce ne sera que lorsque chaque partie aura lâché prise, accepté ses parts d’ombre et ses contradictions et celles de l’autre que les personnages du roman pourront envisager de porter un regard neuf sur leur rapport de couple et sur leur choix de vie.

En définitive, le récit constitue une sorte de chronique d’une mort conjugale annoncée puisque chacun des personnages n’agit qu’en fonction de ses prêts d’intention, de ses jugements et veut contraindre l’autre à adopter les solutions qu’il a imaginées.

Il démontre également à quel point les situations dont les personnes en conflit pensaient qu’elles devraient les rapprocher deviennent sources de tension lorsqu’elles demeurent dans une logique de conflit irrésolu et qu’elles ont rompu toute possibilité de bonne communication.

Il rejoint enfin une conviction personnelle à savoir qu’il faut parfois que les personnes aillent jusqu’au bout de leur logique pour enfin laisser de la place à la médiation et que c’est souvent quand une situation paraît inextricable que peut enfin s’engager une inimaginable discussion.

Outils personnels
Translate