Entretien préalable de médiation: le médiateur s'engage

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark

Conduire un entretien est un savoir faire de médiateur. Certainement même, l'une des clés des savoir-faire d'un médiateur, lesquelles doivent lui permettre de déverrouiller une situation. Le médiateur doit savoir structurer la conduite des entretiens et l'animation des réunions.

Sommaire

Amorcer une médiation

Une médiation commence rarement par un entretien direct sur l'objet du différend. En effet, les parties doivent le plus souvent être reçues séparément pour permettre au médiateur de définir avec elles :

  • ce qu'elles connaissent de la médiation
  • ce qu'elles attendent de la médiation
  • le positionnement du médiateur
  • sa rémunération
  • l'organisation de la médiation...
  • l'identification des contraintes réelles et les contraintes imaginaires - procédures en cours, position de blocages, environnement tutélaire...

Objectif d'entretien

En bref, le premier entretien porte inévitablement sur ce que nous définissons professionnellement comme :

Pour conduire son entretien, le médiateur peut fonder son processus sur un mode aporétique.

Il peut être utile que ce premier entretien soit "encadré" par un écrit qui va permettre à chacune des parties de réfléchir à son positionnement et à celui du médiateur.

Alors, le cas échéant, quel écrit faut-il laisser ? Faut-il le faire signer ?

En relation d'entreprises ou entre partenaires économiques ou organisationnels, un écrit sur l'entretien préalable peut "poser le cadre".

Amorcer une médiation

Une médiation commence rarement par un entretien direct sur l'objet du différend. En effet, les parties doivent le plus souvent être reçues séparément pour permettre au médiateur de définir avec elles :

  • ce qu'elles connaissent de la médiation
  • ce qu'elles attendent de la médiation
  • le positionnement du médiateur
  • sa rémunération
  • l'organisation de la médiation...
  • l'identification des contraintes réelles et les contraintes imaginaires - procédures en cours, position de blocages, environnement tutélaire...

Un peu de techniques rhétoriques

Il est courant que les amateurs de la médiation commence par définir la médiation, comme si leurs interlocuteurs avaient besoin de savoir mieux qu'ils viennent pour être accompagné dans la résolution de leur différend. Cette entrée en matière à de quoi décourager. Un professionnel de la médiation ne raconte pas ce qu'il va faire : il fait. Tandis qu'il fait, il recueille l'information... Par exemple, il lance un échange sur la problèmatique, avec le ton et la présence qui conviennent pour ne pas être questionnant, jugeant, etc :

  • Vous pourriez me dire ce que vous attendez... précisément ... de cette médiation...
  • ... (l'interlocuteur s'exprime en terme de résultat
  • ... (le médiateur recadre si son interlocuteur s'embarque dans des considérations qui l'éloignent de la recherche d'un résultat)

Ce faisant, dans la seule réponse de son interlocuteur, le médiateur doit savoir identifier trois éléments d'information :

  • attentes, désirs, besoins, envie(s)...
  • la définition déclarée, sous-entendue ou impliquée dans le propos de la personne qui s'exprime, relativement à la médiation
  • la solution que la personne envisage telle qu'elle doit ou devrait s'imposer à l'autre partie...

Nul nécessité d'intervenir en tant que pro de la médiation pour donner une leçon sur la médiation. Après l'identification des éléments en question, le médiateur en fait la restitution de manière à ce que le propos de son interlocuteur soit structuré. Car le travail du médiateur est précisément d'accompagner la structuration de la réflexion d'une personne en conflit, non de la renseigner sur une autre question - en l'occurrence de la médiation même.

Le médiateur saura dégager les implications sur la manière dont la personne s'est imaginée l'intervention du médiateur. Il saura lui restituer, avec la rigueur d'une reformulation efficace, et non une reformulation égocentrée avec le terrible si j'ai bien compris si égocentré qu'il témoigne plus d'une attention portée à toute autre chose qu'à l'interlocuteur.

  • Pour vous la médiation consiste ... Ce que vous attendez de la médiation, c'est ... La solution à votre conflit, ça serait ... Selon vous, mon rôle est ...

Avec cette précision, il pourra reprendre les informations et en cas de nécessité les ajuster .

Ce qui se dégage en subtance de cette pratique est l'indispensable reconnaissance de la personne qui est là pour être accompagnée.

L'engagement du médiateur

  • Le médiateur prend un engagement fondé sur ses compétences et le Code d'éthique et de déontologie des médiateurs. S'il ne peut s'engager sur un résultat, il s'engage sur son implication dans l'accompagnement. Il s'engage auprès des parties à se mobiliser pour faire respecter les modalités relationnelles qu'elles définissent avec lui.

Liens internes

Outils personnels
Autres langues
Translate