FR3 ré-insiste sur la " médiation juridique "

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark

Qui se souvient de l'émission Audience Privée ?

Pendant la saison 2002-2003, France télévision avait déjà tenté une émission sur la médiation en réalisant des montages souvent étonnants de tournages sur des médiations conduites devant caméra.


La course à l'audience

Les audiences réalisée par Courbet, avec ses déclinaisons d'intervention dans toutes sortes de différends, conflits consuméristes, conflits de voisinage, l'histoire angélique du "grand frère" à la Mimie Mathy, doivent certainement pousser la programmation de France Télévision à retenter le coup sur la médiation.

Quelques uns d'entre nous se souviennent de l'émission réalisée par Éléphant & Cie d'Emmanuel Chain et Thierry Bizot, sur France 2.

Chaque samedi midi, aux environs de 12h30, nous pouvions voir «Audience privée». Mais, c'est précisément faute d'audience, que l'émission, présentée par Stéphane Thebaut, s'était arrêtée au bout d'une saison.

On pouvait y voir dans des séquences sélectionnées, une avocate qui jouait à la "médiatrice". Elle "ficelait" les accords des parties en y allant du conseil, de la moralisation, des remontrances, de la référence juridique et d'injonctions verbales parfois nourries de la menace des risques encourus en cas de judiciarisation de l'affaire. On y voyait des parties qui se prêtaient à une télé-réalité dont le spectacle était mal assuré par un public invité à faire des commentaires, dont l'intérêt restait toujours à prouver.

De médiation ? Point. De la conciliation (au sens juridique), peut-être...

Le système était plus proche de l'audience publique de l'intervention de ce qui s'est mis en place avec les juges de proximité. Dans ce sens, c'était d'ailleurs pas mal conduit. Mais nommer cela "Audience privée", alors que c'était publique, le non-sens était flagrant. Appeler cela de la médiation alors que le principe de la médiation est la confidentialité, c'était de l'ignorance professionnelle et une dérive déontologique.

Souvent, l'impartialité de l'avocate était plutôt malmenée. La neutralité quant à la solution, conditionnée par les références juridiques et dans une recherche satisfaisante bien plus pour l'avocate que pour les parties, était absente...


... et France 3 se remet à l'ouvrage

Laurence Bobillier sera à la tête du nouveau programme hebdomadaire sur cette "médiation juridique". Il devrait apparaître en septembre 2006. Quelle sera la mise en scène ? Nous ne le savons pas encore.

Il faut s'attendre à ce que la version "rappel à la loi", appliquée en médiation pénale, soit celle qui sera abusivement popularisée par cette version de la "médiation juridique" dans le domaine civil...


Par Jean-Louis Lascoux, le 4/3/2006

Outils personnels
Translate