Fairly legal

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark

I. SYNTHESE DE L’ŒUVRE : « L’HOMME DE LA SITUATION » DE KEN BLANCHARD

A- PRESENTATION DES FAITS

L’œuvre intitulée « l’homme de la situation », est de Ken BLANCHARD en collaboration avec Steve GOTTRY, édité par les Editions Nouveaux Horizons, en troisième tirage paru en 2012, et fait 127 pages.

Dans leur livre, l’auteur Ken BLANCHARD et son co-auteur Steve GOTTRY, y ont pour intention de faire comprendre à tout un chacun, comment améliorer son comportement et délaisser la procrastination qui est un phénomène récurrent dans nos sociétés. La procrastination c'est-à-dire l’habitude de remettre à plus tard ou encore de reporter une tâche à une date ultérieure, détruit les organisations, les mariages, les familles, les amitiés, les fortunes et même des vies entières.

Nous avons tous été confrontés à cet ennemi insidieux à un moment de notre vie et cela nous a conduit à trois problèmes, tels que : le retard, la qualité médiocre du travail accompli vu qu’il est fait précipitamment et le stress qui résulte de l’urgence. Cela s’apparente en médiation professionnelle à la notion du J.T.E. c'est-à-dire le Juridique, la Technique et l’Emotion, qui sont les bases de tout conflit.

B- ANALYSE DE L’ŒUVRE

Je vais être amenée après cette lecture à parler de la notion de CONFLIT, telle qu’étudiée au cours de la formation de la médiation professionnelle.

Dans toutes les relations, il ya le J.T.E. Ce sont ces ingrédients invariants dans toute situation conflictuelle. Pour qu’un conflit soit, il faut des propos injurieux, des insultes c'est-à-dire des « PIC » ou Prêts d’intention, Interprétations négatives et Contraintes.

Je vais énoncer les exemples de PIC qui ont déclenché le conflit entre ALEX le manager et son employeur. Mr ALEX a été convoqué par ce dernier pour lui infliger un avertissement après maintes observations :

« ALEX, depuis combien de temps travailles-tu chez ALGALON MICRO ? ». Page 19

« Sept ans ! Et ce qui me préoccupe, c’est qu’après toutes ces années, j’ai l’impression que tu n’as toujours pas compris ce qui est important pour nous ». Page 19

ALEX le manager commence à se raidir : « excuses-moi, mais qu’est-ce que j’ai manqué précisément ? ». Page 19

« Tous les problèmes que tu as eus récemment ont été inscrits à ton dossier personnel- avec toutes les preuves- C’est vraiment sérieux tu sais, et nous allons devoir te mettre un AVERTISSEMENT ». Page 22

ALEX est sous le choc. Comment peut-il avoir été autant dans l’erreur ?

Ici, l’EMOTION l’emporte sur le Juridique et le Technique ; le E est plus grand que le J et le T, annoncés comme ingrédients du conflit.

Dans le livre, l’homme de la situation est illustré par le personnage de Monsieur Alex avec l’aide du processus de la Directrice des Ressources Humaines et la C.E (Chef de l’Efficacité), comme médiateur.

Monsieur Alex a reçu un avertissement et est menacé de licenciement !

Aussi, Monsieur Alex va faire l’objet de l’altérité de la part de la Directrice des Ressources Humaines de l’entreprise et de la C.E. ou Chef de l’Efficacité, afin de pouvoir régler le conflit qui couve entre lui et son employeur. Il a été reçu trois fois dans le bureau de la C.E ou Chef de l’Efficacité. La Chef de l’Efficacité a permis à ALEX d’avoir confiance dans sa capacité de faire mieux : il a compris qu’il y a des personnes désintéressées sur cette terre, qui prennent du temps pour enrichir et faire grandir leurs prochains. « Quel magnifique témoignage laisse-t-elle derrière elle, se dit ALEX… ».

C’est un prêt d’intention positive et une interprétation positive de la part d’ALEX.

« Je veux que tu réussisses tu es mon ami. Tu as beaucoup pour toi et je ne veux pas te voir partir ». Page 23. Reconnaissance de la légitimité des points de vue.

Dans ce livre, Monsieur Alex a fini par lutter contre son stress et celui de ses collègues de travail, et devenir « l’homme de la situation ».

« Que dois-je faire pour te montrer ma bonne volonté ? ». Page 23

La médiation c’est la transmission d’une confiance entre les personnes non par la peur, ni la contrainte; ressentis (affectifs, prêts d’intentions négatives). Grâce à l’altérité, Monsieur Alex a pu sortir petit à petit de cette difficulté relationnelle, par le dialogue avec la Chef de l’Efficacité. L’altérocentrage a été la technique de médiation utilisée par la C.E. Il est centré sur l’autre. Le médiateur (ici la C.E) reste impartial, neutre, indépendant. Il conserve la confidentialité du processus déclenché. Il s’appuie sur la Reconnaissance de la légitimité des points de vue ; la Reconnaissance des bonnes intentions par rapport à soi. , la Reconnaissance de la maladresse. (Technique de « R3 »). Ce processus aboutit à trois solutions ; c’est la technique du « RAR » : - Soit à la Reprise de la relation là où le conflit avait commencé ; - Soit l’Aménagement de la relation (ici, on a créé un nouveau poste de travail adapté à Monsieur Alex, qui de plus, a pris de nouveaux engagements pour réussir son travail. - Soit à la Rupture de la relation.

C- SOLUTION

Mr ALEX a été promu nouveau Chef de l’Efficacité à la place de l’ancienne Chef de l’Efficacité, qui après avoir réussi sa médiation a démissionné : d’où l’aménagement de la relation d’ALEX avec son employeur et l’amélioration de leur qualité relationnelle.

Fatoumata KONATE-TOURE

Outils personnels
Translate