Grève froide

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark

Personne ne peut se réjouir du chahut un peu plus grand et pesant que le monde moderne nous réserve chaque jour. L'arrivée d'un nouveau phénomène nous fournit une raison supplémentaire de nous interesser à la professionnalisation de la médiation.


La crise financière s’est transformée en crise économique, qui va elle-même générer une crise sociale. Ce cumul de mauvaises nouvelles (que les médias claironnent à tue-tête), va faire émerger un nouveau type de conflit. En effet, les entreprises non averties et non vigilantes vont passer de la grève chaude, à un type de conflit qui n'a encore jamais été modélisé par les salariés : La grève froide.


La grève chaude est classique. Elle se déclare officiellement, est syndicalisée et médiatisée. Elle est donc organisée, ce qui la rend visible et « travaillable ». A l'inverse, la grève froide ne se déclare pas. Elle est silencieuse. Elle s’applique « juste en baissant les bras », le but étant de contraindre le patron par sa mauvaise humeur, sans se faire trop repérer, pour que « lui aussi, il trinque avec nous ».

L’attitude est destructrice pour l’entreprise, et par ricochet deviendra suicidaire pour les auteurs de cette attitude, mais l'aveuglement de ceux ci sera plus fort que leur lucidité. Le dialogue et la compréhension mutuelle vont être très difficiles.

De plus cette démobilisation ne sera plus le fait de quelques individus (ce que les entreprises sont habituées à gérer), mais proviendra d’une démobilisation collective qui s’autoalimente : Attention danger ! Et si jamais cette démobilisation collective se modélise, alors attention, super danger !


On pourrait imaginer que se sont essentiellement les Grands comptes et les PMI qui vont subir ces grèves froides (de part la distance qui sépare le boss de ses salariés), mais les premiers sociologues et visionnaires à s'être interessés à ce sujet sont unanimes, même les PME, (peut être même les TPE), vont devoir combattre ce phénomène.


Faisons connaitre notre métier, et soyons professionnels... car il va y avoir du boulot !


Christian pierdet 13 novembre 2008 à 23:31 (UTC)

Outils personnels
Translate