Indépendance du médiateur

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark

Voir indépendance

L'article ci-dessous est une réflexion sur le positionnement du médiateur relativement à tous les domaines d'expertise et notamment le droit… par Ivan Martin

Sommaire

L’indépendance du Médiateur face aux domaines d’expertise, par la dépendance des domaines d’expertise face à la médiation

Hypothèse

Libérer des contraintes est peut-être un aspect de ce que le Médiateur peut provoquer relativement à tous les domaines d’expertise et notamment le droit… Par le terme « expertise », on considère en général la maîtrise d’une technique professionnelle. L’expert est celui dont le point de vue ne se remet pas en question. Considérons le Médiateur comme celui qui, à l’écart de toute autre position que celle, inébranlable, de la médiation, reconsidère l’ensemble des autres expertises comme étant de simples positions.

Equation

Puisque l’expert d’un domaine revoit, reconsidère et corrige les autres positions que la sienne en ce domaine, puisque le Médiateur est un expert de la communication, et compte tenu que tous les domaines d’expertise peuvent être considérés selon le point de vue communicationnel (relationnel, informationnel…), le Médiateur est en capacité de reconsidérer en tant qu’expert toutes les autres positions d’expertises, et de les ajuster à la mesure de son propre domaine.

Solution

Ainsi le Médiateur ne tombe sous le pouvoir ni l’influence d’aucune expertise, et maintient son indépendance en laissant aux autres experts le soin de se positionner sur leurs domaines, dans lesquels il n’intervient pas. Il garde une position indiscutable, comme tout expert en son domaine.
La différence de la position médiale se fait sur l’étendue de ses considérations.

Comparaison

Ainsi l’écart relationnel, technique et terminologique qui existe entre les différents domaines d’expertise, et qui les maintenait sans contact les uns avec les autres, se résorbe et disparaît dans le cadre de l’expertise de médiation.
Paradoxalement, la qualité même de ce qui définissait et isolait les expertises, leur spécialisation, créant par ailleurs entre elles de nombreuses difficultés de communication, s’inverse par l’expertise de médiation.
Le Médiateur transforme l’expertise.

Proposition

En effet ; à l’inverse des autres experts, qui ne peuvent intervenir qu’en monopole et isolés, le Médiateur peut non seulement agir dans tous les domaines, mais il peut également intervenir en rassemblant les différents experts dans son propre domaine, et leur permettre une interrelation, une communication laissée pour compte jusqu’alors. Son positionnement est unique et intangible.

Les droits du droit

Ainsi le droit, Mère supérieure du couvent de tous les domaines d’expertise, se doit de reprendre ses droits. Et pas plus.
Sa relativité rejoint celle des autres expertises.

Le constat est fait: Toutes les expertises se retrouvent confrontées de manière égale à l’expertise de médiation.
De fait, l’indépendance et l’impartialité du Médiateur s’appliquent naturellement à ces domaines d’expertise, à ces « parties » qu’ils représentent.

Pour le Médiateur aucune influence n'est donc recevable. Et le droit ne fait pas exception (bien qu’il ai peut - être pris l’habitude de le faire avec les médiations pénales, judiciaires, de la république, familiales… ).

Le Médiateur est libre de l’influence du droit.
Il peut également libérer de cette contrainte.

Outils personnels
Autres langues
Translate