Jeu de mot

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark
Version du 6 février 2011 à 13:07 par Véronique Ménard (discuter | contributions)

Les jeux de mots reposent sur la diversité du sens (polysémie), l'évocation analogique ou des similitudes sonores (homophonie), qui ont pour effet de changer le sens de l'énoncé premier. Il est de nature à créer une rupture de compréhension par la soudaineté. La conséquence est souvent la décontextualisation. Un jeu de mots peut résulter d'une construction sémantique ambiguë. Il peut s'agir aussi d'un calembour ou d'un kakemphaton, qui joue sur la contraction possible entre des mots qui se suivent, comme enchaînés ; dans ce cas, on parle aussi de mot-valise. Le kakemphaton se signale par son incongruité.

Exemples

  • Calembour : Prendre des exquis mots
  • Jeu de mots : Au roi Louis XVI qui dit à Rivarol : «  On raconte que vous faites des mots d'esprit sur tout. Faites-en un à mon sujet, ce dernier répond : – O Sire, le roi n'est pas un sujet. »
  • Jeu de mots : Avoir l'essence de l'humour, pour un homme ordinaire, c'est super !
  • Kakemphaton : « ... le désir s'accroît quand l'effet se recule. » Pierre Corneille, Polyeucte. ( les fesses reculent )
  • Double sens : Les contacts ne s'usent que si on ne les utilisent pas !

Liens externes

Outils personnels
Translate