L'avez-vous lu ou vu comme ça ?

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark

Pour présenter une oeuvre en première page d'accueil, suivre la logique qui suit.

  • Faire passer l'insertion actuelle dans la section des oeuvres précédemment présentées
  • Copier les codes de la table, changer l'image, placer les bon lien... C'est comme le reste, une affaire de logique...
  • pas de panique, si du premier coup ça ne donne pas le bon résultat, il suffit de reprendre la version actuelle...

Sommaire

Actuellement en page d'accueil

L'Ile des esclaves de Marivaux

L'Ile des esclaves de Marivaux

« L’île des esclaves » de Marivaux ou la réconciliation collective, est un article proposé par Sophie Renard. La pièce, très courte, un acte et onze scènes, met en scène cinq personnages : Iphicrate et son valet Arlequin, Euphrosine et sa suivante Cléanthis, face à Trivelin, gouverneur de l’île sur laquelle ils débarquent après avoir fait naufrage. Fondée il y a une centaine d’années par des esclaves révoltés, cette île a pour loi d’échanger les rôles, les maîtres deviennent des valets et les valets des maîtres.

Contraints par Trivelin dès leur arrivée de se soumettre à la règle, Iphicrate et son laquais Arlequin, Euphrosine et sa soubrette Cléanthis échangent leur condition, leurs vêtements et leurs noms. Entre autres humiliations subies par les anciens maîtres, ceux-ci doivent s’entendre dire leurs vérités par leurs serviteurs respectifs. Trivelin promet d’abréger cette épreuve s’ils reconnaissent la justesse de ces portraits. La dynamique conflictuelle est en place !

• ModifierLa suite =>


Les oeuvres qui attendent d'être présentées

Ressources Humaines

Ressources Humaines

Hélène Lecoq vous propose de regarder le film Ressources Humaines. Il s'agit d'une situation conflictuelle en entreprise. Un film tourné comme un reportage, comme s'il était réalisé par un amateur. Il n'en est que plus puissant, plus net, plus probant. Brutal, comme la réalité des conflits. Un jeu de rôle d'acteur social. Que les médiateurs sachent le regarder ... sans indifférence ni prise de parti ... Et pour aller plus loin sur la question, il peut être utile aux médiateurs qui interviennent dans le secteur industriel de ne pas méconnaître cet environnement et ses contextes.

• ModifierLa suite =>

Bréviaire des politiciens

Bréviaire des politiciens, de Jules Mazarin

Le Bréviaire des politiciens est un ouvrage attribué à Jules Mazarin, diplomate qui vécut au XVII° siècle et qui exerça principalement en France. Il présente un intérêt conernant la connaissance des attitudes et comportements que l'on peut appeler de "gestion de l'adversité" applicables à la "gestion des conflits". C'est dans cet compréhension que Jean-Louis Lascoux vous propose de lire ce bréviaire. Cet ouvrage permet d'identifier la différence qu'il y a entre le positionnement gestionnaire de la dynamique conflictuelle par rapport à une vraie recherche d'apaisement, de reconnaissance et d'enrichissement mutuel des relations. Cinq verbes pour 5 conseils que l'on retrouve dans les stratégies associées à la "négociation pure et dure" : 1. Simule. 2. Dissimule. 3. Ne te fie à personne. 4. Dis du bien de tout le monde. 5. Prévois avant d'agir.

" Vous y trouverez, écrit Umberto Eco, plein de gens que vous connaissez pour les avoir vus à la télé ou rencontrés en entreprise. (...) Nous avons là un modèle de stratégie démocratique - à l'âge de l'absolutisme ! (...)Les futurs hommes publics, s'ils lisent ce bréviaire, verront que mazariner n'est pas obligatoirement à leur mesure, ce qui sera dommage, au fond, pour leurs administrés."

• ModifierLa suite =>

Stanley Tookie Williams

Le film Rédemption retrace la vie de Stanley " Tookie " Williams, incarné par Jamie Foxx.

Le 13 décembre 2005, sur ordre de celui qui, après avoir incarné Terminator, gouverneur de Californie, l'Etat le plus peuplé des USA, avec l'ambition d'aller sur le chemin emprunté par R. Reagan, Stanley Tookie Williams, ancien chef de bande, d'une force herculéenne, figure de la pacification dans les ghettos des USA, a été étendu sur le lit de la mort pour y subir le supplice légal de l'injection d'un poison mortel, sous surveillance médicale.

Stanley Tookie Williams a certainement vécu tout ce que l'ex-acteur a tenté d'incarner au cinéma. Ancien chef de la bande la plus crainte de Los Angeles, les Crips, et plus encore, Stanley Tookie Williams était un personnage digne des romans d'Upton Sinclair (La Jungle) ou de Jack London (Martin Eden, Le vagabond des étoiles...). Il est devenu un intellectuel nominé 4 fois pour le Prix Nobel de littérature et nominé 5 fois pour le Prix Nobel de la Paix, pour ses interventions de médiateur auprès des bandes et la force de ses préconisations pédagogiques.

• ModifierLa suite =>

Les Oeuvres précédemment présentées

Cyrano de Bergerac

Cyrano l'indépendant

Gardons l’aspect médial de l’histoire, propose Ivan Martin. Les nombreux aspects de l’intrigue qui nous rappellent la médiation, pour une autre synthèse, plus tard, peut-être la vôtre. Pour l’instant considérons de notre point de vue limité la richesse du texte, des dialogues seulement, pour en extraire une broutille - tentative de butiner sur ces pistils formidables une poussière de pollen sur laquelle l’œil du médiateur pourrait reposer sa fortune, en posant sur ce miroir sans âge, l’image que de lui-même il quêterait.

Cyrano ; Médiateur de génie, perfection de discipline, magistrale rhétorique, mission de vie que celle du sens et de son combat pour la justesse...

• ModifierLa suite =>

Je l'aimais

Je l’aimais, un livre d'Anna Gavalda

Je l’aimais d’Anna Gavalda lu par Agnès Tavel : « Nul n’est méchant volontairement » ; « Si l’amour est un art difficile, la rupture l’est bien davantage encore »
Anna Gavalda dépeint l'histoire ô combien commune d'une femme, Chloé, que son mari, Adrien, vient de quitter pour vivre avec sa maîtresse, « abandonnant » ainsi sa femme et leurs deux filles. C'est en tout cas le point de vue de Chloé. Le père d'Adrien, Pierre, va apporter son soutien à Chloé, et lui montrer un autre point de vue, au travers du récit de sa propre vie.

L'auteur part d'un point de vue initial : un homme qui quitte sa femme et ses enfants est nécessairement un salaud égoïste, pour en arriver à l'idée que, oser quitter la vie que l'on a construite pour vivre autre chose avec un autre est un acte de courage. Ce faisant, l'auteur pose de façon sous-jacente la question de l'harmonie avec soi-même, qui est une des clés du bonheur...

• ModifierLa suite =>


Film Un homme presque parfait

Film présenté par Arnaud du Plessix, « Un homme presque parfait », signé Robert Benton. Il fait jouer Paul Newman dans l’acteur principal. Cela lui valut l’oscar « l’Ours d'Argent » du meilleur acteur au festival de Berlin en 1995. De prestigieux acteurs comme Jessica Tandy, Mélanie Griffith, Bruce Willis… ont donné à l’ensemble un film aussi « presque parfait » tant les histoires de chacun rencontrent les nôtres.

Il expose les mécanismes fonctionnels sous-jacents aux conflits et les mécanismes habituels de résorption des conflits. Il suffit de peu de chose pour les générer…et peu aussi pour passer à l’équilibre des relations. La vie égrène ses conflits utilisant ses mêmes mécanismes qui renouvellent souvent les mêmes conflits.

• ModifierLa suite =>


Lecture sur Pirandello et Pessoa

Regard croisé, proposé par Angela Lopes, sur la lecture de Fernando Pessoa et Luigi Pirandello.

Certains auteurs qui nous accompagnent par toutes les interrogations qui résonnent, par l'identification au message qu'ils transmettent. Leur choix, commence même bien avant de porter un regard de médiateur sur la dimension existentielle de leur œuvre qui en a eu des répercussions sur bien d'autres comme par exemple Sartre, Beckett et Ionesco.

Luigi Pirandello (1867-1936) l'un dramaturge et poète et Fernando Pessoa (1988-1935) plus poète que dramaturge, contemporains d'ailleurs qui se méconnaissaient, nous questionnent sur les points de vues que chacun(e) porte sur l'autre et sur ce que nous percevons de la réalité.

ModifierLa suite =>


Don Quichotte

L'auteur de Don Quichotte avait-il l'intention de ne conter que les actes d'un chevalier errant à l'esprit délirant et aux vains combats ?

A lire les ouvrages sur le célèbre Don Quichotte et des présentations neutralisées du roman, nous pourrions croire qu'il ne s'agit que de fantaisie ou d'une description guère impliquante sur la situation de l'époque où l'Espagne et l'Europe subissaient l'Inquisition. Et si le roman de Miguel de Cervantes de Saavedra avait un double sens de lecture très simple, mais réservée à ceux que la philosophie masquée intéresse ? Jean-Louis Lascoux vous invite à une lecture nouvelle, et cependant rigoureuse et séduisante, d'un ouvrage plus populaire que réellement connu.

ModifierLa suite =>
Outils personnels
Translate