La médiation professionnelle, une grande différence

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark
Pour les articles homonymes, voir Médiation professionnelle. Page d'aide sur l'homonymie


La CPMN, chambre professionnelle de la médiation et de la négociation, est la seule organisation professionnelle de la médiation professionnelle. Cette approche de la médiation, identifiée comme la discipline ayant comme champ d'étude la relation, dans une perspective de la compréhension des mécanismes de qualité relationnelle et de sa dégradation, en vue de la résolution des problématiques et des souffrances relationnelles, repose sur les fondamentaux développés par la formation dispensée par l'EPMN, école professionnelle de la médiation et de la négociation.

Sommaire

Un syndicat professionnel

La Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation – CPMN – est la seule organisation professionnelle dans la médiation. Elle est dotée de statuts relevant de la loi du 21 mars 1884, relative à la création des syndicats professionnels. Clairement affirmée comme une organisation non gouvernementale, indépendante des autorités étatiques, la CPMN a été fondée en 2001 dans l’objectif de défendre les intérêts matériels et moraux des médiateurs professionnels, exclusivement membres de la CPMN.

Une Organisation Non-Gouvernementale

La CPMN ne se réfère pas à une identité nationale, considérant que l’exigence posturale est par définition transculturelle et en dehors des repères identitaires. La plupart des organismes revendiquent leur localisation nationale, ce qui dépasse l’identification géographique pour en faire une revendication culturelle et se lit dans les intitulés des associations françaises ou association, comité, institut, forum national ou fédération nationale ou code national… Pour la CPMN, la médiation doit s’élever par-delà les cultures pour être dédiée à la libre décision des personnes, en dehors de tout préjugé et de toute considération morale, cultuelle, juridique ou idéologique.

La seule organisation de la profession de médiateur

La CPMN est historiquement la première organisation à avoir cerné les aspects caractéristiques de la profession de médiateur, et dans le paysage français encore la seule à l’aube 2013, à affirmer la médiation comme devant être exercée dans le cadre d’une profession qui doit rester libre, dans une posture d’autodiscipline, et diversifiée à l’instar de ses courants.

Le Code d’éthique et de déontologie des médiateurs : une référence dans le monde

La CPMN a élaboré depuis sa création et fait évoluer le premier code d’éthique et de déontologie des médiateurs, le CODEOME. Ce code présente ce qu’implique la posture de médiateur, dans la vie sociale et dans l’exercice professionnel. Ce travail fondateur est souvent copié par de nombreuses structures qui cherche à capter la médiation au service d’un lobby ou pour amoindrir la posture d’indépendance, voire de neutralité ou d’impartialité. Dans ce domaine, la CPMN est la première organisation à avoir posé et clarifié les éléments de posture : indépendance, neutralité et impartialité, et la garantie de confidentialité

Des valeurs exigeantes pour un exercice performant

La CPMN est la première organisation à s’inscrire dans une réflexion éthique. Par rigueur, elle positionne les médiateurs professionnels en dehors des relations sociétales jugeantes. Le médiateur travaille sur une posture de non-condamnation. De ce fait par exemple, et a fortiori, la CPMN identifie une incompatibilité entre l’exercice de la médiation professionnelle et des positions favorables à la peine de mort. Les droits humains et le respect de l’égalité des droits individuels sont des exigences que posent en préalable les médiateurs professionnels pour le développement de la médiation.

Une définition de la médiation professionnelle exigeante

La médiation professionnelle est un service à la personne. Dans cette perspective, la CPMN représente une définition rigoureuse de la médiation. Pour être une activité professionnelle, la médiation est la première discipline dont l’objet d’étude et d’action porte sur les relations humaines. C’est dans le cadre de la définition de cette discipline que les recherches sur la qualité relationnelle ont été initiées et se développent. Ainsi, la médiation professionnelle offre une méthodologie de résolution des conflits, d’amélioration, de restauration ou d’entretien de la qualité relationnelle. Son instrumentation est constituée de processus structurés qui offrent la reproductibilité éducative dans le champ des problématiques et des souffrances relationnelles.

La médiation professionnelle, une nouvelle discipline dédiée à l’étude et à la pratique des relations

La médiation professionnelle est une discipline à part entière, non une approche pluri-disciplinaire. Elle permet d’étudier les modalités relationnelles, les pratiques d’entretien de la confiance, les conditions de détérioration des relations et la dynamique conflictuelle, de la défiance à la méfiance. Elle permet aux professionnels d’intervenir dans la perspective d’une amélioration culturelle au sein d’une organisation, de la prévention des risques relationnels, de la souffrance, le manque d’affirmation de soi ou les abus de position, et dans l’objectif de la résolution des conflits.

Le premier diplôme d’une profession qui vise l’excellence

C’est sous l’égide du syndicat que le diplôme de la profession, le Certificat d’Aptitude à la Profession de Médiateur, CAP’M, est délivré à la suite d’une formation exclusive, dispensée au sein de l’Ecole Professionnelle de la Médiation et de la Négociation. Ce diplôme est remis lors de l’évènement annuel organisé par les trois organisations de la médiation professionnelle : le syndicat, l’école et le réseau ViaMediation.

Une indépendance vis-à-vis des Etats, qu'ils soient démocratiques ou dictatoriaux

Le syndicat regroupe des médiateurs professionnels de tout pays, souscrivant aux exigences de ses statuts et de son CODEOME. Ainsi, un médiateur professionnel ne saurait avoir une posture liée à un Etat. La reconnaissance gouvernementale ou étatique ne fait pas partie des recherches de la CPMN, ce qui constitue une garantie d’indépendance. La CPMN défend une position claire de non assujettissement des médiateurs à des représentations encadrées par des Etats quels qu’ils soient.

Des évènements et des partenariats

La CPMN organise ou co-organise des évènements ou établit des partenariats avec des organisateurs de manifestations. Elle représente les médiateurs professionnels auprès de l’EPMN qui représente la formation des médiateurs professionnels, et du réseau ViaMediation qui représente les actions et les relations que permet d’établir la médiation professionnelle.

L’événement spécifique est le symposium annuel qui se tient en octobre, période des assemblées générales des médiateurs professionnels.

Des différences avec d’autres organisations de médiation

La CPMN revendique l’indépendance d’action des médiateurs professionnels et s’oppose à la mise sous tutelle de la médiation des différends et sa sectorisation. La CPMN a agi en France pour empêcher que l’exclusivité de la médiation familiale soit donnée aux titulaires du nouveau diplôme d’état français de médiation familiale. Elle a obtenu gain de cause, mais n’a pas obtenu l’abrogation de ce diplôme qui reste une hérésie quant à l’indépendance culturelle de la médiation. Imaginons un diplôme d’état de médiation familiale dans un pays sous dictature religieuse… La mauvaise idée est dans ce domaine comme dans bien d’autres de donner l’exemple qui permet de rendre difficilement contestables des dispositifs qui desservent les droits humains.

Les autres associations ont soutenu la mise en place du diplôme d’état français de médiation familiale (DEMF), faisant de la France le seul pays ayant cette aberration, et faisant de la surenchère nombre d’entre elles ont cherché à plusieurs reprises à faire mettre en place un diplôme d’état de médiateur généraliste. Pour la CPMN, la médiation est un service à la personne et une instrumentation au service du lien social, dans une démarche souvent délicate, en dehors de l’ordinaire et des habitudes de la préconisation, de la morale et du droit. A posture extra-ordinaire, régime extra-ordinaire. Pour la plupart des autres structures de la médiation, l’approche des conflits par la médiation est un système qui vient en appoint de la gestion des conflits par les intérêts ; il s’agit d’un mode de négociation assistée ou d’une forme de conciliation, un mi-chemin entre la morale et le droit. La CPMN propose la médiation préalablement à l’action judiciaire en matière civile et judiciaire. En France, toutes les autres organisations sont opposées à cette proposition et certaines se sont même violemment élevées contre, tandis que l’Italie l’a fait.

La CPMN propose l’instauration de la médiation dans les affaires criminelles, à la demande exclusive des victimes ou familles de victimes. Cette mesure a été considérée comme déplacée, tandis que la Belgique l’a fait.

Outils personnels
Translate