La métaphore des rideaux

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark
Pour les articles homonymes, voir Métaphore. Page d'aide sur l'homonymie


Il n'est pas facile de comprendre la difficulté de changer de comportement quand on attend cela d'une autre personne. Il n'est pas facile non plus de ne pas revendiquer le changement de l'autre lorsqu'on a insisté pour qu'il fasse des efforts et de ne pas continuer à lui reprocher le passé même une fois le changement effectué.

Les rideaux sales

De grands rideaux pendent aux fenêtres de l'appartement d'un ami qui vient de s'y installer. Les rideaux étaient déjà là lors de l'entrée dans les lieux. L'ami n'a pas encore de machine à laver.

Vous arrivez et vous lui dites ce qu'il sait :

  • - Tu devrais laver les rideaux.
  • - Oui, je sais, mais je n'ai pas encore de machine à laver.

Et vous insistez en lui indiquant combien vous trouvez que c'est sale. Comme vous êtes là pour trois jours, vous ne manquez pas de vous faire la réflexion à haute voix surtout quand l'ami est là. Et vous ajoutez :

  • - Ce que je dis, hein, c'est pour toi, moi je ne vais pas y vivre tous les jours.

L'ami n'a pas le temps de s'occuper des rideaux. Il a installé une machine à laver, mais les rideaux sont encore là trois mois plus tard lorsque vous revenez chez lui passer une soirée. Vous faites le constat que les rideaux sont toujours aussi sales...

  • - ... pas le temps, vous répond l'ami.

Et vous engagez une discussion sur la propreté, l'hygiène, le plaisir de la vue, l'esthétique... Lorsque six mois plus tard vous revenez, vous observez qu'il a changé les rideaux.

Vous lui dites :

  • - Qu'est-ce qu'il faut insister pour arriver à te faire faire les choses qui sont bien pour toi ! Heureusement que je ne lâche pas, hein. Enfin, tu as changé tes rideaux...
  • - Non, je les ai passé à la machine...

Et vous lui refaites la genèse de vos propos, de sa négligence, de votre sainte horreur de la crasse, etc...

La réalité était la suivante : la machine à laver était petite, les rideaux nombreux, l'ami pas souvent là. Pour que le changement puisse être fait, il fallait que l'ami ait le temps de défaire les rideaux, ensuite de les passer tous un à un à la machine.

Les difficultés du changement

Combien de fois cela arrive-il ? Pour que quelqu'un change, il faut la machine à laver le passé, avoir le temps de descendre ce qu'il faut changer, s'assurer que c'est finalement bien ce qu'on veut remettre en place ou tout changer, ce qui implique d'autres démarches encore plus complexes. Pour les rideaux : s'assurer du branchement de l'arrivée d'eau, et celui tout aussi important de l'évacuation. Ne pas oublier l'électricité ! Mettre en marche, passer à l'essorage...

En guise de réflexions

Autrement dit, le processus du changement pas plus que le résultat ne saurait appartenir à celui qui les demande ou les attend. Ils appartiennent à celui qui les accomplit.

Or, sous prétexte qu'on fait une demande, n'a-t-on pas tendance à attendre le résultat comme un dû ?

Une fois que c'est fait, ce n'est pas le moment de parler des difficultés du passé pour y arriver, c'est celui de profiter des avantages du changement.

Or, on passe souvent plus de temps à ré-animer un passé décrié, alors qu'on est face au résultat espéré. L'égo est si fort qu'il pend aux rideaux sales, coincé dans la tringle du passé, tandis que les rideaux propres flottent dans la réalité...

Outils personnels
Translate