Le cercle des poètes disparus

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark

Un film culte de Peter Weir du début des années 1990 (Oscar 1989 du meilleur scénario original)... Tandis qu'une bonne partie de la critique l'expédiait au bûcher, le film avait son succès en salle. Il est possible de poser un regard "médiateur" sur la pédagogie présentée par Robins Williams. Un médiateur pédagogique. Et de conduire aussi une réflexion jamais inutile sur ce qui fera encore longtemps conflit entre adultes et adolescents, enseignants et élèves-étudiants... Que ceux qui sont remplis de certitudes, de croyances, forts sur n'importe quelle valeur, même celle d'être déjà au point sur la médiation, s'épargnent ce film.

Une présentation par Claude Pistre

Scénario : un professeur de lettres bouleverse totalement les schémas éducatifs au sein de l’Académie Welton contre le gré du Directeur et du corps enseignant. Ses méthodes pédagogiques consistent à remettre en cause l’apprentissage de la poésie mais aussi au-delà : l’apprentissage tout court. Elles secouent les quatre valeurs de l’Académie : Tradition-Honneur-Discipline-Excellence. Ses discours, ses comportements apparaissent révolutionnaires dans un système excessivement rigide, fermé à toute remise en cause, et qui pour autant fait référence et même est reconnu comme le Modèle en cette période (1959).

Les ingrédients de la médiation sont réunis dans le film, à travers le rôle du professeur de lettres

  • => Conduire une médiation « c'est faire prendre conscience qu’on doit lutter contre le conformisme ». C’est ce que fait le professeur lorsqu’il entre dans la salle, pour la première fois, en sifflotant, lorsqu’il demande à ses élèves de déchirer les pages de leur livre pour les jeter à la poubelle, lorsqu’il s’accroupit au milieu de ses élèves pour enseigner.
  • => Conduire une médiation « c'est amener les personnes sur le terrain de l’inimaginable ». Le professeur cite Robert Frost, poète américain « deux routes s’offraient à moi, et là, j’ai pris celle où on n’allait pas ». Il déclare à ses élèves « vos convictions sont uniques ».
  • => Conduire une médiation c'est « bousculer, provoquer les personnes pour les faire réfléchir ». Le professeur déstabilise les élèves, par exemple en faisant ses cours dans le hall ou dans la cour de l’établissement (et non dans la salle de cours comme le veut le rituel et le conformisme). Un élève dit « il me fout la trouille ce professeur ».
  • => Conduire une médiation « c’est amener les autres à voir le monde différemment, à surpasser leurs limites » . Le professeur invite les élèves à grimper sur le bureau pour voir les choses autrement pour, dit-il : « ne pas oublier qu’on doit s’obliger à regarder sans cesse tout sous un angle différent. Osez aller à la conquête de terres vierges ».
  • => Conduire une médiation « c’est accepter l’idée que la réalité est par définition douloureuse et que changer son mode de pensée fait mal ». Le professeur met l’élève timide devant ses propres angoisses, ses propres doutes, pour lui faire sortir ce qu’il a dans le ventre. Il lui demande « Etes-vous homme ou amibe ? ».
  • => Conduire une médiation « c’est savoir accepter que celui que tu accompagnes te fera mal ». Les élèves, tour à tour, sont prêts (ou presque), sous la pression, à accuser le professeur d’avoir instauré un climat de rébellion qui a amené l’un des leurs au suicide.

Et pourtant, la médiation n’a pas eu lieu…

L’élève Neil, passionné de théâtre, veut devenir comédien. Il se suicide devant le refus obstiné de son père qui le voue à une carrière brillante, dans le droit chemin tracé par les familles aristocratiques. Pourquoi le professeur de lettres ne s’est-il pas proposé pour conduire une médiation entre le fils et le père ? S’il l’avait fait, Neil ne se serait sûrement pas suicidé. Le professeur a-t-il eu peur du père ? A-t-il reculé devant le conformisme des familles et de l’Académie ? A-t-il sous-estimé la force du conflit et la souffrance de Neil ? S’est-il enfermé dans sa propre doctrine Carpe diem (= mets à profit le jour présent) en négligeant le lendemain ?

Liens externes

Outils personnels
Translate