Médiation citoyenne à Pierrefitte

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark

Pierrefitte (Seine-Saint-Denis) sera la première « ville médiation » européenne en 2006.

L’Association pour la formation, la prévention et l’accès au droit, créée par Hibat Tabib, a mobilisé élus, policiers, animateurs et des représentants de communes européennes sur la médiation concernant des conflits non judiciairisés ou ne faisant l'objet que de main-courante.


Jusqu’à la fin 2006, la commune s’engage à faire « acte de médiation », c’est-à-dire répondre aux habitants dont les litiges ne relèvent pas de la justice. Cette initiative sera également réalisée dans une autre ville européenne en 2007.

A l'origine, l’Afpad, créée fin 2001, et ses cinq salariés ont comblé un vide entre les habitants eux-mêmes et entre les citoyens et les pouvoirs publics.

Un étudiant a rencontré un juriste pour un problème de papiers d’identité, un homme malade s'est renseigné sur la possibilité de faire venir de l’étranger un membre de sa famille pour une assistance médicale. Une habitante a reçu de l’aide après une arnaque à l’assurance, un autre est venu chercher du soutien pour un proche victime d’un vol avec violence.

L’association a réussi sa médiation entre un retraité excédé par le bruit d’enfants d’un centre de loisirs et les animateurs, entre une mère d’élève portant un voile et le conseil d’administration d’un établissement scolaire qui refusait qu’elle y siège coiffée ainsi.

La méthode est simple : dialogue, consultation des parties en deux temps sur un terrain neutre.

L’originalité réside dans l’identité des médiateurs : pas de « grand frère » ni d’« emploi-jeune », mais des intervenants pour la plupart professionnels – avocat, juriste, écrivain public, assistante sociale, chercheur, notaire.

Une mobilisation citoyenne pour la médiation...

Voir l'article d'Arnaud Sagnard Jeudi 01 décembre 2005 sur 20 minutes


Lien interne

Médiation citoyenne


Par Jean-Louis Lascoux, le 1/12/2005

Outils personnels
Autres langues
Translate