Médiation d'une culture

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark
Version du 25 avril 2012 à 15:37 par Ivan Martin (discuter | contributions)

Sommaire

La médiation : une crypte culturelle ?

Ce qu'on sait

La médiation culturelle, on pense déjà la connaître, mais sommes nous vraiment capables de la définir ? Quelle est la culture de cette médiation ?
N’y a-t-il pas un manque qui fasse obstacle au développement des dispositifs culturels, de leur accessibilité, de leur efficacité et de leur pérennité ?
Car il n’y a plus de projet culturel sans volonté de médiation, l’ensemble des domaines sociétaux répond lui-même progressivement à ce même besoin d’une communication de qualité, d’une qualité relationnelle.

Quels sont alors les moyens de développer cette qualité ? Malgré les avantages et l’enthousiasme dont nous bénéficions, le caractère consensuel et silencieux d’une certaine courtoisie culturelle semble étouffer sensiblement les curiosités envers les compétences de la médiation professionnelle et transforme la nécessaire docilité de l’apprentissage, en l'étrange suffisance de ne pas vouloir savoir ce que – à l’évidence – on ne sait pas.

Ce qu'on oublie

« La pragmatique de la communication humaine est une science dans l’enfance » (P.Watzlawick). Nous avons encore beaucoup à apprendre avant de réaliser « la portée réelle des effets immédiats des êtres humains les uns sur les autres ». Mais cela ne signifie pas que cette pragmatique, cette « résolution scientifique des conflits » (J.L.Lascoux) – des conflits relationnels empêchant ou freinant une communication de qualité – n’existe pas, ni qu’il faille continuer à tâtonner dans le noir.

Bien au contraire, les connaissances pragmatique, sémantique et syntaxique de la communication humaine constituent précisément les apports par lesquels la médiation professionnelle a développé ses méthodes, aujourd’hui reconnues dans différents domaines, mais boudées par la culture. Malencontreusement, le nom « médiation » est déjà par lui-même source d’amalgame et de confusion. Mauvais départ. Son nom semble fréquemment utilisé comme intervalle des inconnues.
Un mystère pour une croyance ? Il semble que moins on connait les tenants et les aboutissants de la médiation, plus on l’utilise. Tragique.
Peut-être coupons-nous ainsi les possibilités du changement ; celui de répondre à des besoins parmi les plus fondamentaux de notre société. Car la médiation est une discipline qui permet d’améliorer la qualité de la relation que l’être humain entretien avec son environnement social, c'est-à-dire avec sa culture.

Ce qu'on fait

Est-ce par peur du changement tant redouté - bien que tant appelé - par le confortable privilège qui nous sécurise ? Comment obtenir les avantages de ce changement si nous refusons ses causes et ses conditions ?
La médiation professionnelle a pour fonction d’accompagner ce changement vers des solutions équilibrées et durables. Il s’agit peut-être de « favoriser l'émergence d'un débat contradictoire, argumenté sur nos fins personnelles et collectives » (M.Menghini). Pour quand ce débat ? Sommes-nous attachés à la communication difficile, perturbée ? Ou sommes-nous prêts à jouer carte sur table ?

L’histoire des sociétés se remémore les tentatives d’étouffer les fugitives révélations des progrès de l’humain, mais la croyance en la menace n’y trouve refuge que par lâcheté, par peur du changement. Lorsqu’on déclare souhaiter et installer les moyens de ce changement, relationnel et social ; celui d’une démocratisation culturelle réaliste et réalisable, et que ce projet suit l’objectif de nos démarches culturelles, pourquoi craindre la menace du nouveau, de l’inconnu – connaissable – que l’on appelle de nos souhaits ? Est-ce une politique d’ouverture des frontières qui reconduit les étrangers ?

Nous sommes peut-être comme le chercheur d’or qui de chez-lui planifie sa ruée imaginaire, alors que se trouve sous son plancher tout l’or qu’il ignore. La cave est-elle si obscure qu’il faille en faire une crypte ? Il est temps de comprendre que si la culture se dotait des compétences de la médiation professionnelle, elle atteindrait ses buts.


Ivan Martin

Outils personnels
Translate