Médiation familiale comparée

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark

Essai de médiation comparée, par Francine Summa, Médiatrice familiale

Francine Summa est avocate, auteure d'ouvrages sur la médiation familiale, domaine où elle exerce et donne des conférences. Elle est allée suivre un séminaire au Québec et en revient avec un regard qui permet de comparer certaines pratiques. Elle propose ici de survoler des situations pour permettre d'avoir une première approche en médiation comparée.

Démonstration de médiations pratiquées au Centre de Médiation du Tribunal de Montréal - Québec Québec


Sommaire

Introduction

En France, la médiation familiale a été introduite par la loi du 4 mars 2002 relative à l'exercice de l'autorité parentale et sur la résidence alternée et par la la Loi du 26 mai 2004 sur le divorce applicable depuis le 1er janvier 2005. La médiation familiale est donc récente dans le droit de la famille .

De ce point de vue, le Canada a presque dix ans d'avance.

Le programme de la médiation familiale au Canada a été créé par la Loi du 13 juin 1997 qui a institué la médiation préalable en matière familiale, et en a fait une étape obligatoire avant toute procédure pour les couples avec enfants, mariés ou non.

Après avoir assisté à de nombreuses situations de conflits parentaux, tant en France qu'au Tribunal de Montréal, j'ai été convaincue de la très grande valeur de la médiation familiale, et de ses qualités exceptionnelles et originales qui la place nettement au dessus des voies procédurales traditionnelles.

Pourquoi cette opinion éprouvée à l'expérience des vécus ?

PARCE QUE LA SPECIFICITE de la médiation, est de restaurer dans un espace neutre, en totale confidentialié, la parole de chacun, permettre d'exprimer leur ressenti, de les faire travailler personnellement sur leur problème, les aider à faire le tri de ce qui est objectivement important et de ce qui est un magma d'angoisse ou de ressentiment d'un passé non évacué.

Le processus de la médiation doit leur permettre de recentrer leur problème, le délimiter rechercher avec eux les options possibles, et trouver si possible leur choix final , dans un esprit commun orienté dans la même direction sur des valeurs morales communes et dans un seul but l'intérêt supérieur de leurs enfants .

La médiation c'est donc de la psychologie mais suivant un processus original introduisant un média, le médiateur, le personnage neutre mais conducteur de la parole , du message, et aussi le gardien de cet espace de parole par des règles justes de respect de l'autre dans son droit à s'exprimer et dans son devoir d'écouter l'autre via le médiateur et progressivement sans lui.

Démonstration

La médiation de Lisa, la mère et de Don, le père au sujet de leur fils David (5ans) : médiation en anglais (2ème réunion au Centre de médiation de Montréal) :

Un jeune couple, Lisa et Don, tous les deux âgés de 27 ans ,elle infirmière, lui cuisinier à l'hôpital.

Lisa est en larmes, ne pouvant pas s'exprimer. Dès qu'elle parle elle sanglote.

Don ne comprend pas le problème de Lisa ; Ils sont séparés depuis presque un an, il a une autre compagne Lisa la connaît. Elle a aussi des enfants.

David aime bien son père. Tous les deux s'entendent très bien : Don prend son petit déjeuner avec David. Ils regardent la télé. Puis, il l'amène à l'école. Pour Don, il n'y a pas de problème.Il veut que Lisa arrête de hurler tout le temps.Il vient s'occuper de David. Il en a assez de toutes ces histoires.

Le problème est que Lisa dit qu'elle ne peut pas compter sur Don pour qu'il soit chez elle à 6h30 du matin quand elle quitte l'appartement pour aller travailler à l'hôpital.

Don dort, il faut lui téléphoner tout le temps. Il n'entend pas le téléphone.Elle l'appelle des dizaines de fois. Elle crie. Elle est fatiguée.Elle voudrait rester à la maison une heure de plus le matin pour s'occuper elle-même de David mais il faudrait que Don lui paye l'heure de travail en moins.Et son loyer est élevé.Elle devrait quitter son appartement. Elle a peur des agressions dans son quartier.Elle va revenir vivre chez ses parents.ils pourront l'aider, garder David, l'aider financièrement. Mais David ne verrait plus son père si elle quittait Montréal. Elle est reprise par l'émotion et s'arrête.

Le médiateur intervient avec une voix douce semi-confidentielle et interroge calmement Lisa sur des des questions pratiques sur son emploi du temps, combien elle gagne Lisa l'écoute et lui répond calmement .Elle n'est plus dans son émotion. Son attention n'est plus sur son angoisse mais sur les questions du médiateur et elle s'aligne sur le rythme lent et pondéré de sa voix.

Quels sont les changements professionnels qu'elle redoute ? : Lisa dit que son service de jour risque d'être arrêté pour un service de nuit et qu'elle pourrait changer d'hôpital. Il n'y a pas de décision encore mais en octobre cela pourra se décider.

Aldo lui demande ce qu'elle ferait dans son village natal. Elle n'a pas d'idée mais elle aurait la protection de ses parents qui l'aideraient financièrement.

Aldo interroge Don. Don est évasif et avec lui tout est possible. Il peut tout faire avec son emploi du temps, il peut faire des heures supplémentaires.

Lisa et Don abordent le vrai problème il s'agit de la garde de David qui dépend de facteurs incertains et inconnus. Lisa va t- elle partir et quitter Montréal ?

Don va t -il faire des heures supplémentaires ?

Si Lisa quitte Montréal, l'éloignement interrompra les bonnes relations père-fils.

Le médiateur leur a fait comprendre que tout cela mérite une étude des options possibles mais qu'ils ont le temps.

Aldo leur dit aussi que leur organisation actuelle est bonne (valorisation des personnes) mais qu'il est possible de l'améliorer.

Ils écoutent et sont d'accord avecl ui. Ils vont faire leur étude. C'est sur ce plan de travail qu'ils devront revenir après les vacances.

Ils ont une direction. Tous les deux repartent ensemble. Ils ont le même problème. Il n'y a pas de gagnant ni de perdant. Et c'est David qui en bénéficiera.

Analyse du rôle du médiateur

Tout d'abord il ramène le calme dans les esprits. Il maîtrise la situation par un questionnement pratique , non d'opinion, et il arrive à faire recentrer le problème sur une situation objective , saisissable et non étouffante , ce qui a permis de faire sortir Lisa de son gouffre d'angoisse dans lequel elle s'enfonçait.

Le médiateur a réussi à faire retrouver la communication dans ce couple pour leur enfant et à leur faire gérer la situation en parents responsables.

Il a su leur dire que ce qu'ils avaient fait était bien et qu'ils allaient faire mieux. Désormais Lisa et Don vont travailler dans le même sens : David devient le centre d'intérêt et non l'objet du conflit.

Procédure française

Lisa va voir une avocate qui va faire une demande d'augmentation de pension alimentaire pour David pour payer une nourrice afin que Lisa aille à son travail.

De son côté, Don va se défendre. Il va voir un avocat. Il justifira qu'il a un salaire insuffisant pour payer la pension demandée...

A l'audience, les avocats ont la parole, les parties ne parlent pas ou peu ou s'invectivent d'accusations de dissimulation de revenus.

Le Juge rendra sa décision. Ou bien cette décision sera positive pour Lisa et Don pourra en faire appel ou ne paiera pas.

Il est possible que Lisa quitte aussi la Ville et sépare David de son père.

Résultat : rupture des parents, victime : David.

Procédure anglo-saxonne

Lisa et Don auront prêté serment de dire la vérité. Ils feront l'objet de questions de l'avocate de l'autre, questions d'apparence anodine tout d'abord, puis enfonçant leur traits.

L'avocate de Lisa demandera à Don combien il gagne, comment il gérait sa vie avant la rupture, pourquoi il y a eu une séparation, comment cela s'est il passé, et comment il fait pour voir David, qu'est-ce qu'un bon père selon lui, s'il pense qu'il faut faire le maximum pour ses enfants ?

Don opinera : les pères doivent faire le maximum.

L'avocate lui demandera pourquoi alors il ne veut pas payer la pension supplémentaire s'il ne peut pas se sacrifier un peu plus pour David ? Pourquoi il ne pourrait pas supprimer quelques dépenses ou sorties pour le mieux être de David ?

Don sera mis en porte à faux. Au terme de son discours, il ne peut que s'incliner sinon il est un mauvais père ou un parjure.

Même situation pour Lisa. Le travail de sape sera de montrer que Lisa n'a rien de précis comme emploi du temps qu'elle fait donc des histoires pour rien et harcèle Don au téléphone et lui fait la vie impossible.

Don et Lisa se seront ainsi mis eux mêmes en porte-à-faux par leurs réponses , se déconsidérant vis-à-vis d'eux et de l'autre. Victime : David

Conclusion

La médiation familiale se trouve donc être un acquis supplémentaire de très grand intérêt.C'est un espoir dans la bataille juridique des séparations des couples, elle est l'espoir d'une harmonie bienfaisante pour la personne, pour la famille, pour l'enfant bien évidemment et au-delà un facteur d'intégration sociale.La restauration de la valeur parentale redonne une valorisation des personnes marginalisées et apporte une motivation à une réinsertion dans le tissu social. L'expérience de la Ville de Paris et d'autres centres sociaux ont montré cet apport indiscutable.

Outils personnels
Translate