Palabre

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark
(Différences entre les versions)
(Description)
 
Ligne 10 : Ligne 10 :
La palabre est un système de conciliation sous l'arbitrage d'un référent respecté par les deux parties - que le respect soit vrai ou par soumission. Elle privilégie la pacification des relations plutôt que la vérité, la fin du conflit plutôt que l'équité.
La palabre est un système de conciliation sous l'arbitrage d'un référent respecté par les deux parties - que le respect soit vrai ou par soumission. Elle privilégie la pacification des relations plutôt que la vérité, la fin du conflit plutôt que l'équité.
 +
 +
Dans les Etats où le droit OHADA est reconnu, prêt de 60% de la population vit en dehors des villes où les infrastructures judiciaires sont concentrées. Les modes traditionnels de règlement des différends perdurent dans le monde rural. Cette situation fait discourir sur l'arbre à palabre comme s'il s'agissait d'un modèle de règlement amiable, alors qu'il s'agit d'un mode archaïque de substitution tout aussi autoritaire qui subsiste à cause de l'absence des investissements d'Etat. C'est une " justice " de proximité, avec une compétence très large, composée généralement d'un jury populaire constitué autour d'une autorité traditionnelle.
 +
L'arbre à palabre a compétence pour traiter de tous les différends civils. Les parties sont tenues de respecter les principes ancestraux auxquels tous sont censés se référer. L'accord est défini selon un référentiel qui doit satisfaire la représentation de la communauté, au nom des coutumes, des croyances et des préjugés qui font autorité. On peut donc faire mieux comme moyen pour trouver un accord amiable.
 +
La comparaison de l'arbre à palabre avec la médiation revient à concevoir celle-ci comme un moyen de soumettre l'une des parties au moins à une conception de la relation dont elle chercherait à s'affranchir.
 +
L'arbre à palabre est une pratique arbitrale.
Il en va de même pour le bambou rempli de grain de riz dans certains pays d’Asie.
Il en va de même pour le bambou rempli de grain de riz dans certains pays d’Asie.

Version actuelle en date du 5 mars 2018 à 02:19

Le toguna du village de Endé au Dogons

La palabre est une pratique africaine qui vise l'apaisement d'un différend par la discussion. La confusion de la médiation avec la palabre est courante.

Description

La palabre est conduite par un sage, avec tout le respect que les parties lui doivent.

Par exemple, concernant des conflits entre époux, c’est par raisonnement, esprit de ré-conciliation, que l’une des parties s’incline, ou par épuisement ; bien évidemment celle qui a le moins de droits reconnus.

La palabre est un système de conciliation sous l'arbitrage d'un référent respecté par les deux parties - que le respect soit vrai ou par soumission. Elle privilégie la pacification des relations plutôt que la vérité, la fin du conflit plutôt que l'équité.

Dans les Etats où le droit OHADA est reconnu, prêt de 60% de la population vit en dehors des villes où les infrastructures judiciaires sont concentrées. Les modes traditionnels de règlement des différends perdurent dans le monde rural. Cette situation fait discourir sur l'arbre à palabre comme s'il s'agissait d'un modèle de règlement amiable, alors qu'il s'agit d'un mode archaïque de substitution tout aussi autoritaire qui subsiste à cause de l'absence des investissements d'Etat. C'est une " justice " de proximité, avec une compétence très large, composée généralement d'un jury populaire constitué autour d'une autorité traditionnelle. L'arbre à palabre a compétence pour traiter de tous les différends civils. Les parties sont tenues de respecter les principes ancestraux auxquels tous sont censés se référer. L'accord est défini selon un référentiel qui doit satisfaire la représentation de la communauté, au nom des coutumes, des croyances et des préjugés qui font autorité. On peut donc faire mieux comme moyen pour trouver un accord amiable. La comparaison de l'arbre à palabre avec la médiation revient à concevoir celle-ci comme un moyen de soumettre l'une des parties au moins à une conception de la relation dont elle chercherait à s'affranchir. L'arbre à palabre est une pratique arbitrale.

Il en va de même pour le bambou rempli de grain de riz dans certains pays d’Asie.

Outils personnels
Autres langues
Translate