Provedor de Justiça (Angola)

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark

Le Provedor de Justice est l'ombudsman Angolais. Le médiateur de la République d'Angola, institué en 2005, est un organe public indépendant ayant pour objectif de défendre les droits et les libertés des citoyens, en assurant, à travers des moyens informels, la justice et la légalité de l'Administration publique.

Sommaire

Provedor

Bilan 2009

Le médiateur de Justice dresse un bilan positif de son mandat[1]

Luanda - Le médiateur de Justice, Paulo Tjipilica, a qualifié de positif le bilan de fonctionnement de son institution, malgré certaines contraintes rencontrées pendant ces quatre ans d'exercice.

Au terme de son mandat, qui prend fin mardi, le magistrat a précisé à l'Angop, que l'activité réalisée durant ce cycle est contenu dans le rapport envoyé à l'Assemblée Nationale (AN).

Selon lui, son quotidien s'est centré basiquement sur la reception du public et la clarification de l'utilité du service du médiateur de la Justice, qui, pour cela, a englobé des déplacements dans les provinces.

Pour procéder à des clarifications des services disponibles, a-t-il ajouté, il s'erst rendu dans différentes régions à l'exception de Zaire, Namibe et Malanje.

Paulo Tjipilica a annoncé l'objectif qui est l'établissement de ses services à travers toutes les localités aussitôt que conditions, particulièrement de ressources humaines, sont réunies.

Il a, par ailleurs précisé l'ouverture de ses succursales à Cunene, Bié et Huambo.

Le médiateur de Justice a été élu en 2005 pour un mandat de quatre ans, comme prévu dans la Loi Constitutionnelle et dans le Statut du Médiateur de Justice.

Le médiateur de Justice est un organe public indépendant, qui a pour objectif la défense des droits, libertés et garanties des citoyens, en assurant, à travers des moyens informels, la justice et la légalité de l'administration publique.

Point de vue 2007

Dernièrement et suite à la visite officielle de la Médiatrice de la République du Mali, PressAngola nous remet vers plusieurs informations sur le Provedor – Médiateur de la République angolais, Paulo Tjipilica élu en avril 2005, pour un mandat de 4 ans par la parlement angolais.

Or Paulo Tjipilica a exercé durant dix ans, les fonctions de Ministre de la Justice de ce même gouvernement qui retarde depuis plus de deux ans la réalisation d´élections libres. Comment quelqu´un de si proche du pouvoir politique peut-il défendre les droits, la liberté et les garanties des citoyens dans un pays où la liberté d´expression est encore quelque chose en devenir et qui est considéré avec les niveaux de corruptions les plus élevés au monde.

C´est peut-être pour cela qu'en Mai 2007, devant le rapport de Amnisty Internacional dénonçant les violations des droits de l´homme et le rapport de Human Rights Watch sur les délogements exercés de manière coercitives et autoritaire des populations les plus pauvres qui vivent dans la capitale Luanda, Paulo Tijuca aurait déclaré que le document était « vide et manquait de profondeur » (Apostolado - Editado por AD, Wednesday, 30 May 2007 ). Il reconnaissait toutefois que de telles plaintes avaient une valeur indicative, mais que faute de moyens de ce nouvel organisme dont la population angolaise avait connaissance, les nombreux plaignants se satisfaisaient d´«une simple consolation ». La reconnaissance du statut de victimes serait donc suffisante pour éradiquer le conflit !

Malgré « ce manque de moyen » dans un pays qui a, depuis deux ans la plus grand taux de croissance du monde, le Ministère de la Justice Angolais a annoncé la création, lors du Séminaire International sur les Méthodes Alternatives de Résolution de Conflits » réalisé le dernier mois de Mai, la création de centres de médiation de conflits.

Toutefois pour le gouvernement angolais, l´existence de tels centres constitue surtout une expression d´ouverture et de transparence dans les affaires publiques…

UALP et droits de l'homme

Le Médiateur de Justice, Paulo Tjipilica, a mis en relief lundi, à Luanda, l'importance de la création de l'Union des Avocats de langue Portugaise (UALP) au sein des pays africains lusophones[2].

Notes et références

  1. Le médiateur de Justice dresse un bilan positif de son mandat
  2. Angola: Importance de la création de l'UALP au sein de la CPLP - 20 avril 2009

Liens externes

Outils personnels
Autres langues
Translate