Résolution de conflit

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark
(Différences entre les versions)
(Résoudre un conflit : méthodes et moyens)
Ligne 29 : Ligne 29 :
** on attend que ça passe
** on attend que ça passe
-
A priori, une '''résolution de conflit''' permet d'éliminer un [[conflit]]. L'atténuation d'un conflit n'est pas sa résolution. La résolution implique la '''recherche d'une solution'''. Mais une recherche intentionnelle visant la pacification relationnelle des protagonistes n'est pas une conception de la résolution des conflits qui fasse l'unanimité, puisque nombreux sont ceux qui agissent de manière agressive (vengeance, condamnation à mort, guerre, massacre, internement, etc...) en affirmant voulant résoudre un conflit. La résolution de conflit n'est donc pas forcément pacifique ou pacificatrice.
+
A priori, une '''résolution de conflit''' permet d'éliminer un [[conflit]]. L'atténuation d'un conflit n'est pas sa résolution. La résolution implique la '''recherche d'une solution'''. Mais une recherche intentionnelle visant la pacification relationnelle des protagonistes n'est pas une conception de la résolution des conflits qui fasse l'unanimité, puisque nombreux sont ceux qui agissent de manière agressive (vengeance, condamnation à mort, guerre, massacre, internement, etc...) en affirmant vouloir résoudre un conflit. La résolution de conflit n'est donc pas forcément pacifique ou pacificatrice.
Un conflit peut être mis en sommeil par la contrainte, la domination / soumission, la fuite, mais il n'est pas résolu pour autant. Le fait qu'un conflit trouve une issue n'implique pas qu'il ait été solutionné. Un conflit peut disparaître avec les protagonistes ou se transmettre à leur lignée. S'il disparaît de cette manière, on ne pourrait dire qu'il a été résolu. S'il y a écrasement de l'une des parties, cette solution ne résoud pas le conflit. Celui-ci devient larvé, latent...
Un conflit peut être mis en sommeil par la contrainte, la domination / soumission, la fuite, mais il n'est pas résolu pour autant. Le fait qu'un conflit trouve une issue n'implique pas qu'il ait été solutionné. Un conflit peut disparaître avec les protagonistes ou se transmettre à leur lignée. S'il disparaît de cette manière, on ne pourrait dire qu'il a été résolu. S'il y a écrasement de l'une des parties, cette solution ne résoud pas le conflit. Celui-ci devient larvé, latent...
Ligne 36 : Ligne 36 :
La résolution de conflit implique l'adhésion des parties à des principes, un processus, des procèdures combiné avec l'objectif de solution d'apaisement relationnel.
La résolution de conflit implique l'adhésion des parties à des principes, un processus, des procèdures combiné avec l'objectif de solution d'apaisement relationnel.
-
 
==Résoudre par la prévention==
==Résoudre par la prévention==

Version du 14 septembre 2008 à 18:06

La résolution de conflit implique directement la relation à la prise de décision. La résolution de conflit consiste dans le choix d'une solution à un affrontement et sa mise en œuvre. Le concept de mode alternatif de résolution des conflits signifie plus une autre manière de résoudre les conflits que par les rapports de force. Dans ce cas, alternatif est utilisé comme un anglicisme.

Sommaire

Deux types de réflexion pour résoudre un conflit

Il convient de faire abstraction ici des conflits de lois qui désignent une opposition ou une contradiction entre des textes législatifs issus de systèmes juridiques concurrents. Ce mode de réflexion développe un ensemble d'attitudes et de comportements où la raison l'emporte sur les émotions.

Nous pouvons aisément clarifier qu'il existe deux manières principales d'aborder une situation conflictuelle. Sachant qu'une stratégie générale de résolution de conflit s'élabore dans la façon d'y réfléchir, il s'agit de réflexion. Nous pouvons identifier deux types de réflexion visant la résolution des conflits :

Réflexion en adversité®

=> voir l'article sur la réflexion en adversité®, concept exclusif du processus scientifique de résolution des conflits.

Réflexion en altérité®

=> voir l'article sur la réflexion en altérité®, concept exclusif du processus scientifique de résolution des conflits.

Résoudre un conflit : méthodes et moyens

Il existe plusieurs manière de considérer qu'un conflit peut être résolu. Trois manières se distinguent : la contrainte, la soumission ou la fuite[1], avec toutes les nuances des subtilités stratégiques que les humains sont capables de déployer :

  • on dispute et discute :
    • on utilise sa persuasion
    • on fait appel à la persuasion d'un tiers
  • on ne discute plus :
    • on recourt à la force physique
    • on fait appel à la force physique d'un tiers
  • on abandonne :
    • on fuit
    • on se soumet
    • on attend que ça passe

A priori, une résolution de conflit permet d'éliminer un conflit. L'atténuation d'un conflit n'est pas sa résolution. La résolution implique la recherche d'une solution. Mais une recherche intentionnelle visant la pacification relationnelle des protagonistes n'est pas une conception de la résolution des conflits qui fasse l'unanimité, puisque nombreux sont ceux qui agissent de manière agressive (vengeance, condamnation à mort, guerre, massacre, internement, etc...) en affirmant vouloir résoudre un conflit. La résolution de conflit n'est donc pas forcément pacifique ou pacificatrice.

Un conflit peut être mis en sommeil par la contrainte, la domination / soumission, la fuite, mais il n'est pas résolu pour autant. Le fait qu'un conflit trouve une issue n'implique pas qu'il ait été solutionné. Un conflit peut disparaître avec les protagonistes ou se transmettre à leur lignée. S'il disparaît de cette manière, on ne pourrait dire qu'il a été résolu. S'il y a écrasement de l'une des parties, cette solution ne résoud pas le conflit. Celui-ci devient larvé, latent...

La résolution de conflit n'est pas plus un jeu de hasard.

La résolution de conflit implique l'adhésion des parties à des principes, un processus, des procèdures combiné avec l'objectif de solution d'apaisement relationnel.

Résoudre par la prévention

Ces approches ont pour but principal de doter les participants d'une culture affective commune. Ainsi en va-t-il de formations à l'esprit d'entreprise dans les organisations, de développement personnel, etc.

Les approches les plus répandues en matière de résolution des conflits ont pour objectif de doter chacun(e) de savoir-faire comportementaux de contrôle de soi et de compréhension des autres.

Résolution de conflit et résolution de problème

La résolution de conflit se distingue de la résolution de problèmes par son côté relationnel : dans un cas il s'agit de faire disparaître un différent entre personnes, dans l'autre cas il s'agit de faire disparaître une situation non désirée par une personne. Cette définition n'exclut pas les problèmes relationnels : un conflit est souvent vécu comme un problème, sans réciproque.

Références

  1. Voir Henri Laborit, L'agressivité détournée, L'éloge de la fuite
Outils personnels
Translate