Rapport 2006 du Médiateur du Faso

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark

Le président de la république du Faso a reçu l’équipe du Médiateur du Faso le 10 juillet. Amina Ouédraogo et ses collaborateurs ont remis au chef de l’Etat leur rapport d’activités pour 2006. Le Médiateur du Faso a enregistré, l’année écoulée, au total 485 dossiers dont 204 ont connu leur dénouement, ce qui représente une hausse de 61% par rapport à 2005. Amina Ouédraogo en déduit une confiance que lui manifestent de plus en plus ceux qui ont recours à son institution.

L'activité de ce médiateur institutionnel, qui a une dizaine d'années d'existence, doit nécessairement se développer. Il est saisi principalement de problèmes :

  • des agents de l'administration avec leur employeur
  • de réclamations d’ordre financier
  • de problèmes fonciers et domaniaux.

le châpitre "Réflexion et recommandations du Médiateur du Faso" a pour vocation d’attirer l’attention des administrations et des institutions publiques, à partir de problèmes récurrents identifiés, sur des points de dysfonctionnement qui demandent à être corrigés.

Parmi ces recommandations :

  • l'inexécution des décisions de justice
  • la gestion des ressources humaines publiques
  • l'emploi d’agents à statut précaire par certaines administrations publiques
  • la sécurité sociale.

Médiateur impliqué dans la vie politique, Amina Ouédraogo a adressé ses félicitations à Blaise Compaoré pour avoir magnifié les vertus de la médiation en réussissant à instaurer le dialogue entre les protagonistes des crises en Côte d’Ivoire et au Togo. Cela réconforte le Médiateur du Faso que je suis, car la médiation, contrairement à ce que l’on pourrait croire, n’est pas un phénomène de mode. Son développement, de nos jours, dans tous les secteurs de la vie est un heureux signal que l’ère où nous vivons est davantage celle de la conciliation plutôt que celle de l’affrontement.

Liens externes

Outils personnels
Translate