Savoir et Connaissance

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark

Est-ce que le « Savoir » et la « Connaissance » font UN ? Dans la langue de Molière apparemment ils ne font pas Un mais Deux, contrairement à la langue Anglaise qui les traduise en un seul mot « KNOW ». J’ai essayé de demander une traduction anglaise en ligne en utilisant les deux mots dans une même phrase « Quelle est la différence entre le Savoir et la Connaissance ? » Le Savoir à été traduit comme « Know » mais cette fois-ci la Connaissance come « Wisdom » qui veut dire la Sagesse. Effectivement la définition de la connaissance est plus proche de sagesse que du savoir.

En général un savoir est acquis par une étude, contrairement à la connaissance qui est acquise par une expérience et un vécue personnel. Les deux notions de savoir & la connaissance sont très proche et ils sont liés étroitement. Le savoir a besoin d’expérience pour une meilleure compréhension des choses et des effets tout comme la connaissance qui a besoin d’une base scientifique afin d’être plus proche de la réalité.

Si nous Prenons l’exemple de la notion de « Froid », Est-ce qu’il fait froid quand la température descend au niveau de zéro et moins ou quand nous avons des frissons ? Scientifiquement, c’est le niveau de température qui détermine la notion du froid (savoir par étude) par contre nous reconnaissons le froid quand nous avons des frissons (connaissance par ressenti). Cette différence en réalité, dépend de la sensibilité de chaque personne et de ses expériences personnelles dans un environnement et un cadre de vie bien précis qui peut être varie d’une personne à l’autre.

En général, nos actions, notre comportement et nos habitudes sont conditionnés par nos connaissances et nos expériences, plutôt que par nos savoirs et nos études qui sont plus superficiels. Les savoirs s’effaceront et disparaitront de notre mémoire vive, plus facilement que nos expériences et nos connaissances qui sont plus profonds et plus encrés dans notre mémoire. D’une manière générale nous sauvegardons et mémorisons plus facilement nos expériences et nos vécues que nos lectures et nos études.

Les Sciences comme les Mathématiques, Physiques et Chimies …etc, sont plutôt basées sur les théories et les études qui constituent le Savoir, contrairement aux « Relations Humaines ou les Sciences Humaines » qui sont plutôt basées sur les connaissances acquises par nos ressentis et nos expériences via nos cinq différents sens, comme « Voir, Ecouter, Gouter, Toucher et Sentir ».

Ici j’ajouterais ma définition personnelle d’un véritable « Sixième sens » qui est notre « Conscience personnelle». C’est notre conscience personnelle qui analyse en permanence nos connaissances et nos savoirs qui se trouvent dans notre mémoire vive (non oublié). C’est par notre conscience que nous ressentons et nous pouvons montrer nos joies, peurs, indifférences, colères, réactions et jalousies …etc.

Comme nous avons évoqués, la connaissance est plus assimilée à la sagesse que le savoir. C’est pour cette raison qu’elle a un aspect plus philosophique et plus humain. Ce sont nos connaissances et nos expériences qui sont susceptibles de changer et influencer nos comportements et nos réactions vis-à-vis de changement de l’environnement et la mode de vie.

Dans le cadre d’une Médiation les connaissances et les expériences du médiateur basées sur ses ressentis sont plus efficaces que ses savoirs acquis par la lecture des différents œuvres de communications sans le pratique et des expériences concluantes. Connaitre les autres c’est d’abord comprendre les autres et pour comprendre les problèmes des autres il faut analyser et connaitre leur personnalité, culture, éducation, l’environnement et le cadre de leur vie afin de mieux cerner leur vécue.

Un médiateur ne peut pas trouver sa juste place dans un conflit, uniquement par les entretiens individuels et collectifs. Il a besoin en complément, une étude et une analyse plus poussée de personnalité de type « SIC » afin de mieux connaitre le langage et la façon dont les parties du conflit s’expriment et réagissent. Cette étude de base de personnalité facilitera les communications avec les différentes parties du conflit qui essaient d’influencer et manipuler les adversaires et même le médiateur par leurs arguments dans une dynamique conflictuelle.

Si chacun devrait parler et s’exprimer par rapport à ses connaissances, le silence envahissait le monde. L’utilisation des phrases comme : « Je ne sais pas, Je ne connais pas, Je ne suis pas sûr, Je dois me renseigner, J’ai un doute, Je ne peux pas juger, Je n’ai pas assez de connaissance … etc », peuvent éviter les maladresses & malentendus par les jugements valeurs, prêts d’intention, Interprétations et Jugements peu fondés qui sont la source de plupart des conflits.

Alors lisons, analysons et réfléchissons d’avantage afin d’augmenter nos connaissances étant des munitions d’arme de « Paix » sociale.


--Farshad 28 février 2013 à 11:32 (CET)

Outils personnels
Translate