Sozar Subari

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark

Sozar Subari est un homme politique géorgien, médiateur de la république.

Biographie

Le 20 mai 2006, le secrétaire du Conseil national de sécurité géorgien, Kote Kemularia, qui a été ministre de la Justice de février à décembre 2005, a qualifié le médiateur de la république, Sozar Subari, de stupide, agissant comme un procureur qui lance des accusations. Sozar Subari, lors d’une session de la commission parlementaire sur les droits de l’homme vendredi 19 mai, a affirmé que Kemularia devait être tenu pour responsable de la mutinerie survenue dans la prison de Kutaisi (ouest de la Géorgie), en décembre 2005, ainsi que pour les irrégularités financières et la corruption qui règnent dans le système pénitentiaire. Sozar Subari avait également évoqué des affaires récentes comme la bavure policière du 2 mai à Tbilissi et l’enquête sur le meurtre de Sandro Girgvliani. [1]

Le 26 décembre 2006 - Sozar Subari, le médiateur de la république géorgien, a réaffirmé que les autorités géorgiennes sont responsables de nombreux cas d’abus de pouvoirs en matière de droits de la propriété. Il a déploré que l’étude, par les députés, de son rapport sur les droits de l’homme en Géorgie, remis le 22 octobre dernier, ait été repoussée à la prochaine session qui débutera en 2007. D’après lui, les membres de la majorité parlementaire « ne semblent pas très pressés » d’étudier ce rapport. Il note que de nombreux cas de destructions d’immeubles de la capitale, appartenant à des propriétaires privés, avaient été ordonnés par les autorités municipales sous prétexte de « nuisances ». Il précise même que, dans l’un des cas qu’il évoque, la destruction avait eu lieu, malgré la plainte en référé du propriétaire auprès des instances judiciaires compétentes de Tbilissi. Pour Sozar Subari, le problème est relativement récent et serait apparu en 2004. Il ajoute que dans ses précédents rapports, il avait déjà attiré l’attention des autorités sur ce phénomène qui s’est traduit par la confiscation ou la destruction de propriétés légalement détenues.

Liens externes

Outils personnels
Translate