Swissmetal en médiation

De WikiMediation.

Share/Save/Bookmark

Joseph Deiss interrompt ses vacances pour recevoir des délégations de toutes les parties du conflits de Swissmetal, le 9 février après-midi...

L'Union Syndicale Suisse l'a appelé de toute urgence pour faire office de médiateur.

Le conflit oppose les 350 ouvriers de la Boillat au conseil d'administration de Swissmetal.

Les responsables de Swissmetal ont rejeté les propositions de négociations faites lundi par les grévistes de Reconvilier.

La médiation va se dérouler sous la menace de la fermeture de la fonderie de Reconvilier et de la suppression de 120 postes de travail d'ici avril dans l'entreprise du Jura bernois en raison de la grève.

Le syndicat UNIA a convié les médias ce matin à Berne pour une conférence de presse dont le nom annonçait la couleur : « irresponsabilité scandaleuse de la direction de Swissmetal ».

Une inconnue encore : l'attitude que Swissmetal va maintenant adopter vis-à-vis des grévistes qui occupent à leurs yeux illégalement l'usine de Reconvilier.

Dans son communiqué, le groupe Swissmetal précise qu'il veut reconstituer au plus vite la capacité de livraison du site de Reconvilier.


Par Jean-Louis Lascoux, le 9/2/2006

Outils personnels
Translate